Une gare, une perf...

MEREVILLE 2006

Au fin fond de la Beauce se niche une petite ville, patrie de Jean Louis Bory.

Une ligne de chemin de fer, appelée le « train du vin »  traversait  Méréville pour aller chercher du vin en Anjou et Touraine et le ramener à la Halle aux Vins.  Depuis la ligne a été fermée, et les « rails rouillent » sous les ronces... jusqu’à ce qu’un couple d’amoureux de trains et d’art rachète l’ancienne gare pour en faire un lieu ouvert artistes et aux créateurs. Dans le hall on trouve un magasin d’objets de collection ferroviaire,  dans la cour pavée longeant les voies se tient une brocante...
 

Le hangar est transformé en immense salle d’exposition. 
Pour les 100 ans de la Gare, pendant une semaine, des activités artistiques se sont succédées : théâtre, conférences, concerts, expositions, peintures, sculptures.






Nice Art a réalisé à cette occasion une performance autour du train : peindre en direct plus de 14 toiles sur le thème... Pendant une journée nous avons ainsi peint au couteau et au pinceau puis/et au pochoir Buster Keaton et la Générale, Jean Gabin dans la bête humaine, Gustave Eiffel et ses ponts métalliques, des locos à vapeur , des chefs de gare qui en avalent leur sifflet... et certaines locomotives se sont échappées des toiles pour rejoindre les rails...

 





La performance  s’est conclue par une expo dans la gare, puis en avril 2006 par la participation au 1° printemps des créateurs.



La jeune génération s'y met aussi !

pour avoir le programme des manifestations, lemail de la gare de Méréville : gare91@free.fr




×